Nao Victoria pour le premier tour du monde de Magellan au départ de Séville

¿Est ce que vous saviez que le premier tour du monde de l'histoire de l'humanité est parti de Séville il y a 500 ans? C'est exactement le 10 août 1519 que la première expédition dirigée par Fernand de Magellan a quitté le port de Séville pour trouver une route pour rejoindre l'archipel des Moluques en Indonésie et ses précieuses épices.

L’expédition était composée de 234 hommes répartis sur cinq navires : la Trinidad, le San Antonio, la Concepción, le Santiago et la Victoria. Le voyage dura plus de 3 ans et demi et coûta la vie à Magellan, tué aux Philippines le 27 avril 1521. Ce n'est que le 9 de Septiembre de 1522 que fit son entrée un seul navire, le nao Victoria, et 18 survivants sous la direction de Juan Sebastián Elcano.

Entre 2019 et 2022 l'Espagne fête les 500 ans de cette première circumnavigation de l'histoire avec de nombreux événements. C'est l'occasion idéal de redécouvrir les lieux emblématiques associés à ce voyage.

Je vous propose un circuit d'une journée qui vous permettra de marcher sur les pas de Magellan.

Plan de la visite

Mais avant de commencer l'aventure, laisser moi vous proposer une autre option originale pour découvrir le premier tour du monde si vous venez en famille. Pour fêter les 500 ans, l'aquarium de Séville a adapté ses bassins pour suivre le périple de Magellan a travers la faune et la flore. C'est une visite très sympa.

Carte du voyage de Magellan à l'aquarium de Séville

Porte de Jerez et Arquillo de Mañara

La porte de Jerez n'existe plus mais elle représentait la porte d'entrée de Séville la plus proche du port d'où partait tous les bateaux vers l'Amérique.

Une fois dans l'enceinte de la ville, Magellan devait passer par l'Arquillo de Mañara pour accéder à l'Alcazar et la Casa de la Contratación.

Arquillo de Mañara à Séville

Alcazar et Casa de la Contratación

L'Alcazar de Séville était un lieu incontournable pour Magellan et les marins de l'époque puisque s'y trouvait la Casa de la Contratación, une institution créée par les rois catholiques pour contrôler tout le trafic et le commerce avec l'Amérique.

La Casa de Contratación a partiellement disparue mais on peu encore visiter la "Sala de Audiencia" ou Sale d'Audience où les marins de l'époque se sont succédé à la recherche d'un financement pour leurs voyages. Ce fut le cas de Magellan et de Christophe Colomb entre autres.

On y trouve une très belle peinture de la Vierge des Navigateurs.

Vierge des navigateurs dans la Sale d'Audience de l'Alcazar de Séville

La Cathédrale

En sortant de l'Alcazar, vous tomberez nez à nez avec l’impressionnante Cathédrale et sa belle Giralda. À l'époque des grands voyages, la Cathédrale était le point de rencontre de tous les commerçants. Les marches (las gradas) qui l'entourent servaient à la préparation et à la négociation de tous les aspects relatifs au commerce du Nouveau Monde.

Avant de partir pour leur long voyage, Magellan et son équipage y sont venu pour demander le soutien de la Vierge de l'Ancienne (Virgen de la Antigua).

Vierge de l'ancienne dans la Cathédrale de Séville

Archives des Indes

A côté de la cathédrale, se trouvent les Archives des Indes. Situées dans le bâtiment de la Casa de la Lonja, elle a été convertie en Archives générales des Indes lorsque la Casa de la Contratación a été transférée à Cadix. On y conserve plus 80 millions de pages et 8.000 cartes et dessins. Vous pourrez y observer quelques cartes et manuscrits du voyage de Magellan.

Manuscrit de Magellan dans les archives des Indes à Séville


Porte de l'Huile - Postigo del Aceite

Cette porte est une des trois portes qui sont encore debout après la destruction de la plupart des 19 portes qui permettaient d'entrer dans la ville.  Les deux autres sont la porte de la Macarena et la porte de Cordoue.

Porte de l'huile - Postigo del Aceite à Séville

Son nom arabe signifie «Porte des Navires» car elle correspond à l'entrée des arsenaux almohades. Après la conquête chrétienne elle apparaît sous le nom de porte de l'huile du fait des entrepôts d'huile qui étaient situés à proximité.

Atarazanas - Chantiers navals

Sur le chemin entre la cathédrale et le Guadalquivir, vous passerez peut être sans vous en rendre compte le long des anciens chantiers navals royaux. Cet endroit était destiné à la construction et à la réparation des bateaux. Ils s’agit des plus anciens chantiers navals conservés en Espagne.

Vous ne pourrez malheureusement pas les visiter de l’intérieur parce qu'ils sont encore fermés au public, mais vous pourrez en avoir un aperçu en regardant par les fenêtres 😉

Une autre option est de voir les scènes de la série Game of Thrones qui y ont été tournées.

Atarazanas - Chantiers navals à Séville

Tour de l'Or

En arrivant sur les rives du Guadalquivir, vous ne pouvez pas rater la Tour de l'Or, un des symboles de la villes. Cette tour qui date du XIIIe siècle a été pendant longtemps le centre du port de Séville.

La tour abrite actuellement le Musée Naval de Séville dans lequel vous pourrez voir entre autre la carte du premier tour du monde de Magellan.

Carte du premier tour du monde de Magellan dans le musée de la navigation de Séville

Tant que vous y êtes, n'hésitez pas à monter sur le toit pour profiter de la vue sur la ville.

Muelle de las Mulas et Milla Cero

La prochaine étape est une des plus importante et pourtant la moins connue, même pour les sévillans. En traversant le pont de San Telmo vous arriverez sur la Place de Cuba. Sur votre gauche vous trouverez un monument en forme de sphère appelé "Milla Cero" et qui comémore la jetée d'où les bateaux de Magellan sont partis le 10 août 1519.

Monument Milla Cero - Tour du monde au départ de Séville

Église de Sainte Anne

La dernière étape de ce circuit se trouve dans le quartier de Triana. Il s'agit de l'Église de Sainte Anne (la "Cathédrale de Triana"), et de l'image de la Vierge de la Victoire, intimement liée à cette expedition. Non seulement les marins s'y sont rendu avant de partir mais c'est également le nom du seul navire qui completa le tour du monde.

Et pour couronner le tout, c'est également devant cette vierge que Juan Sebastián Elcano et les 17 autres survivants ce sont reccueillis en arrivant à Séville, comme la écrit Antonio Pigafetta, chroniqueur de l'expédition: "Le mardi, nous avons mis pied à terre et nous sommes allés, en chemise et pieds nus avec une bougie à la main, rendre visite à la Vierge de la Victoire et à la Vierge de l'Ancienne, comme nous avions promis de le faire dans les moments d'angoisse".

Survivants du premier tour du monde - Nao Victoria

Et si vous n'avez pas encore réservé votre hôtel, voici quelques adresses qui vous permettront de vivre un séjour de rêve:

Sylvain Arzo dans le parc María Luisa à Séville

Je m'appelle Sylvain, je suis un ingénieur et coach français et j'habite et travaille à Séville depuis 2007. L'objectif de ce site est de faire connaitre ma ville d'adoption à tous ceux qui voudront y faire un tour. ÊTES VOUS PRÊTS À VISITER SÉVILLE?

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

      1. Bonjour,

        Merci pour ta réponse dont je viens de prendre connaissance seulement aujourd’hui.
        J’étais en train de ranger mes favoris ce qui m’a amené à ta réponse. Si nous continuons à échanger, le mieux serait de le faire par mail.
        Je me prépare pour refaire le parcours de Magellan sur un voilier de 8m45 que j’ai baptisé Juan Elcano.
        Je prévois d’arriver à Séville le 1er août pour prendre symboliquement le départ le 10.
        L’objectif est de faire le même parcours que la flotte pour revenir à Séville le 8 septembre 1522.
        En 2 ans au lieu de 3. Comme la flotte a progressé très lentement le long de la côte atlantique de l’Amérique du Sud, sans compter l’hivernage à Port San Julian et les 2 mois passés dans la baie de Santa Cruz, je devrais pouvoir être raccord avec le timing le 28 novembre date à laquelle les 3 bateaux restants ont pu mettre leur étrave dans le Pacifique.
        Le projet est présenté sur http://sillages.org Nous sommes en phase de démarrage, tout cela sera affiné dans les semaines qui viennent. En particulier le site aura une version espagnole, portugaise et anglaise.
        Nous sommes en relation avec des groupes de professeurs auxquels nous allons proposer de suivre ce périple.
        Voilà succinctement résumé le projet.
        Bon week-end.
        Jo Le Guen

        1. Bonjour Jo! Quelle aventure!!! J’ai regardé le site pour me faire rêver un peu. Tu peux me contacter directement par mail à sylvain@decouvrirseville.com

          Et n’hésite pas à me dire si tu veux que je te mette en contact avec une université de Séville. Magellan est très à la mode en ce moment 😉

          À bientôt.

          Sylvain

      2. Bonjour
        j
        je n arrive pas a retrouver la photo de la stelle carrelée ou figurent les noms des 18 marins survivants de la Victoria ? située a Seville ou San Lucar ?
        Merci d avance pour ton aide

        1. Bonjour, je n’ai pas vu cette stelle à Séville. Par contre je sais qu’il y en a une sur la façade latérale de la bibliothèque municipale de Sanlúcar de Barrameda, pour commémorer le nom des 18 survivants. Ça peut être l’occasion d’aller faire un tour dans cette belle ville 😉

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}